Sélectionner une page

Le Festival d’Angoulême nous donne rendez-vous cette année du 24 au 27 janvier.

La BD a une longue histoire si on considère tout ce qui la précède. Née de l’art rupestre suivi par les hiéroglyphes, la Tapisserie de Bayeux et celle des Gobelins en passant par le papyrus ainsi que le parchemin avant notre bien fidèle papier, la BD a su marquer le cœur du neuvième art. Les noms de Bécassine, d’Hergé résonnent désormais dans nos têtes et les dessins de Walt Disney se sont imprimés dans celles-ci.

Parmi les trois affiches de ce quarante-sixième Festival figure celle de Sunny de TAIYÕ MATSUMO. Ce grand Maître du manga est issu de l’Ecole Japonaise et a déjà été plusieurs fois retenu lors des sélections officielles. Lors de la sortie du premier tome lui avait déjà été aussi décerné la « Griffe d’or » du genre en France.

Avec son précieux Sunny, il nous embarque dans un monde imaginaire pour un voyage nous plongeant dans une chronique de la vie quotidienne. Il nous dépeint ainsi de façon onirique la vie courante peuplée de chérubins d’un foyer pour enfants japonais au travers de problèmes domestiques, coups de blues et relations entre pensionnaires. De façon touchante et un peu idéalisée, il met ainsi indirectement en lumière des souvenirs d’enfance. Ses dessins débordent eux aussi de poésie.

Pin It on Pinterest

Share This