Sélectionner une page

Assistez à la première grande rétrospective française consacrée à Victor Vasarely au Centre Pompidou d’ici le 6 mai prochain par le biais d’un parcours à la fois chronologique et thématique … Vasarelly, considéré comme le père de l’art optique, y défie notre perception. Peintures, sculptures, intégrations architecturales, publicités, études font là partie de ses innovations formelles. Au travers de trois cents œuvres, objets et documents, on peut y découvrir la manière dont il a marqué la culture populaire de son époque.

En bref, il utilise le noir et blanc constituant l’art optique cinétique d’une part et la plastique cinétique comme système visuel avec des formes incrustées dans des carrés d’autre part. Il s’agit d’un avant gardiste dans l’abstraction géométrique, le constructivisme dès les années 1920 qui est ensuite passé maître dans l’art cinétique optique.

Plus en détail, il utilise l’illusion optique, développe son style d’art abstrait géométrique avec différentes formes et couleurs ainsi que divers matériaux dont le verre acrylique, la céramique. Il expérimente des effets de texture, la perspective, les ombres et la lumière ainsi que des peintures cubistes, futuristes, expressionnistes, symboliques et surréalistes. Il trouve ensuite son propre style en développant entre autre des images cinématiques, des photographies noir et blanc. Il use d’une infinité de transformations d’indentations, de reliefs ajoutant des variations de couleur. Il crée l’illusion optique de volume et se lance aussi dans le design industriel et décore alors de la vaisselle de porcelaine.

De ses formes et couleurs, filtre une certaine poésie nous rendant captifs…

Pin It on Pinterest

Share This